Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 23:40
Conférence de la santé et remaniement ministériel : les médecins et les patients sont "chocolat" !

Quelle drôle de façon d'envisager la démocratie et l'égalité par ce gouvernement! En effet, ce jeudi 11 février 2016, les médecins et les patients ont eu le droit à une conférence nationale sur la santé. Le gouvernement impose puis fait semblant de discuter ensuite!

En effet, après trois ans de combat contre l'ensemble des médecins libéraux, le gouvernement a essayé d'imposer une Loi Santé unanimement rejeté par le corps médical et qui s'est payée le luxe d'être retoquée en partie par le conseil constitutionnel. Pendant, ces trois ans, Mme Dormont, conseillère de notre ministre de la santé, a déclaré qu'il fallait supprimer la médecine libérale. Lors des attentats du 13 novembre, qui s'avérait aussi un jour de grande mobilisation du corps médical, Marisol Touraine n'a pas eu un mot de remerciement pour les médecins libéraux qui ont suspendu leur mouvement pour s'empresser de soutenir les services d'urgence. Suite à cela, le gouvernement voudrait que les médecins s'assoient à une table pour négocier paisiblement?

Les médecins qui sont pressurisés depuis plus de trente ans par des mesures vexatoires, une surcharge administrative, une souffrance au travail et une déconsidération de leur métier, n'ont jamais autant souhaité déplaquer ou partir à l'étranger pour travailler dans de meilleures conditions. Le tarif de consultation des médecins généralistes a augmenté de 4,5% en trente ans! Il est le plus bas d'Europe. S'il avait suivi l'évolution du SMIC, la consultation ne serait pas à 23 euros mais à 48 euros. Aucune profession n'a vu un tel discrédit. Le taux de suicide des médecins est deux fois supérieur à la moyenne nationale. Pour la première fois, l'espérance de vie à chuter en France. Le renoncement à l'exercice médical de soin menace la France d'une grave crise sanitaire par pénurie de médecins. Jamais les jeunes médecins sortant de l'université n'ont voulu aussi peu s'installer en libéral. Les internes en médecine importé de l'étranger pour combler ce déficit s'avèrent incompétent pour exercer au lit du malade et de nombreux professeurs de l'AP-HP ont lancé une alerte sur ce problème.

Pour la première fois, l'ensemble des syndicats de médecin se sont fédérée pour boycotter cette conférence nationale de la santé, écœurés par le traitement dont ils font l'objet.

Pour remercier cette ministre de ses œuvres, elle a été renouvelée dans l'exercice de ces fonctions. Afin de fêter dignement cela, ces premiers propos ont été de dire qu'un geste sera fait pour le congé maternité des femmes médecins libéraux… sauf pour les femmes exerçant en secteur 2! Merci pour cette discrimination, Madame la ministre! Faudra-t-il porter blouse marquée au fer rouge S2 lorsque l'on exerce dorénavant?

Quand aux patients, ils ont découvert que la Loi sur les contrats responsables des mutuelles a permit à ces dernières de diminuer nettement le remboursement des actes médicaux pratiqués par les médecins qui n'ont pas signer le CAS. Par contre, elles n'ont pas modifié leur cotisation ce qui constitue un notable bénéfice pour elles. Ces cotisations augmentent de façon importante chaque année sans que les médecins soient mieux rémunérés. Où va cette argent? Il permet de construire des stades de football comme le stade de la Matmut à Bordeaux ou des campagnes publicitaires.

Dorénavant, les salariés sont obligés de prendre la mutuelle de leur entreprise. Selon votre entreprise vous aurez la chance ou non d'avoir une "bonne mutuelle". Comme les entreprises ont la réputation d'être généreuses, fini le libre choix et la loyale concurrence entre les mutuelles afin d'avoir les meilleurs remboursements au meilleur prix. Votre entreprise négociera directement les contrats pour vous auprès des mutuelles. Pour vous remercier de laisser faire cela, vous découvrirez en 2017, que vous devrez payer des impôts sur cet avantage en nature.

Tout cela ne touche que le peuple, puisque Claude Bartolone, le président de l'assemblée nationale, qui vote dans le 93, s'est empressé de se faire soigner dans le 92 le lendemain du vote de la loi santé à l'hôpital Américain où tous les médecins sont en honoraires libres. Quand, c'est sa santé, on voit les choses différemment que ses "convictions" politiques semble-t-il!

Alors moi, je dis "merci qui"? On vit une époque formidable où la notion d'égalité et de progrès social est très particulière.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe seznec
commenter cet article

commentaires