Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 21:38

Ma puce, mon trésor… Quelle accélération de la vie ! Je n’ai même pas eu le temps de digérer que tu sois une collégienne et que tu sois devenue une petite femme que, voilà, tu m’annonces que tu as un petit copain ! C’est dingue ! J’ai l’impression d’avoir été aspiré dans un autre espace-temps ! Il parait que cela fait souvent cela aux papas…

 Qu’est ce que tu me fais ? Je prenais consciencieusement soin de manager ces deux premières étapes de ta vie avec précision et attention, pour t’aider à grandir, que tu m’imposes une accélération d’au moins 5 G qui balaye tous mes repères et mes représentations de toi. Je n’arrive pas à suivre !

Je respire, je fais de la place en moi et j’accueille… Heureusement que je fais de la méditation !

Pour ma part, j’en n’avais pas fini avec ma petite fille. J’avais encore envie de batifoler et de trainailler dans ce temps entre l’enfance et l’adolescence. J’avais envie de jouer et d’explorer avec toi ce temps de l’innocence et de la curiosité que procure les grands enfants.

C’est clair, on ne maitrise pas le courant de la vie et me voilà projeter dans les rapides du temps. C’est ainsi et c’est dans l’ordre des choses. Ce n’est pas moi qui décide. C’est comme cela. Mon travail de papa est d’accepter laisser filer la petite fille que tu étais pour découvrir la chouette jeune fille que tu es en train de devenir. Nos échanges vont évoluer, s’enrichir et tu participes à mon apprentissage de l’impermanence. Bon, si je suis honnête, j’observe que les deux facettes de ton être se côtoie. On est tous les deux en transitions…

Bon tu as franchi une marche et tu explores désormais l’envie, le désir, l’amour et les relations sentimentales avec un garçon. C’est chouette mais il est nécessaire de le faire avec circonspection. Aussi, je ressens, en tant que papa, la nécessité de partager avec toi quelques aspects de la relation homme/femme surtout à son début.
Tout d’abord, les hommes ne fonctionnent pas exactement comme les filles, quoique l’on en dise. Les filles ont tendance à avoir plus d’émotions que les garçons et à avoir particulièrement besoin de savoir les gérer. Les garçons ont plus de pulsions que les filles et la nécessité de les apprivoiser (D'accord, c'est un résumé un peu simpliste, mais cela fonctionne quand même...).

  • L’une des conséquences de cela est que, dans les relations garçons/filles, certains garçons ont tD'accord, c'est un peu simpliste mais cela fonctionne pas malendance a poussé un peu trop pour obtenir satisfaction dans leur relation avec les filles. Une technique de drague est notamment de créer une confusion émotionnelle chez les filles pour organiser obtenir ce que l’on veut ensuite. Un bel exemple se trouve dans le film Good Morning England de Richard Curtis, où le séducteur du groupe reste impassible devant une fille qui essaie d’échanger avec lui. Une tension insoutenable monte chez la fille, qui est prise d’un doute douloureux. A l’acmé de la situation, le séducteur, lui dit : viens m’embrasser. C’est une telle libération émotionnelle pour la fille qu’elle ne se pose plus la question de son envie et de son consentement.
  • Certaines filles se sentent en insécurité ou en manque de confiance devant la confusion de leurs sentiments qu’elles peuvent se fourvoyer en existant un peu trop dans le désir des garçons. En outre, les filles ont tendance à plus à se rassurer dans la relation à l’autre ce qui les rendent vulnérables à la dépendance et aux relations toxiques ou malveillantes. De plus, certains garçons arrogants, narcissiques ou toxiques renvoient une image insécurisante aux filles. Ces dernières se perdent à vouloir leur plaire, les sauver et dépassent leurs limites.

 Alors apprends à d’abord à exister pour toi avant d’exister pour les yeux de quelqu’un. C’est parce que tu arriveras à bien t’aimer que l’on arrivera à bien t’aimer. C’est parce que tu arriveras à bien te respecter que tu arriveras à bien te faire respecter pour une relation à deux, riche et passionnante ? Se respecter commence à savoir dire non si nécessaire, à savoir renoncer pour se respecter et vérifier que l’on a bien donner son consentement dans ce que l’on partage. Personne n’est au gout de tout le monde, il est nécessaire de l’accepter pour ne pas se fourvoyer. Cela ne retire rien de ta valeur. Les êtres sont comme des pièces de puzzle, il faut prendre le temps de trouver une pièce qui va avec.

Par ailleurs, n’oublie pas non plus que les garçons peuvent aussi être fragile. Pose tes limites et présente tes besoins avec douceur et bienveillance.

Enfin, les êtres humains sont comme des oignons. Ils sont faits de plusieurs couches. Parfois la première couche fait envie. Mais quand on a retiré plusieurs couches, on tombe sur une couche pourrie. Il faut savoir choisir de reposer l’oignon et d’aller voir plus loin. A l’inverse, il y a des oignons qui ne sont pas, au premier abord, très appétissants. Mais quand on prend le temps de les éplucher et d’y gouter, ils savoureux. Tout cela est pour te dire qu’il ne faut pas se laisser avoir par l’effet vitrine des gens que tu rencontres. Ce monde des réseaux sociaux majore cet effet vitrine et nous raconte des histoires sur les uns et les autres qui n’ont rien à voir, la plupart du temps, avec la réalité. Ne te fais pas illusionner et garde un doute cartésien pour prendre le temps de bien connaitre les gens avant de trop t’engager. On a tous une arrière cuisine. Il est bon d’essayer de la connaitre.

Ces jeux de l’amour et du hasard sont un joli terrain d’exploration du monde des sentiments et des émotions. J’espère que tu ne te feras pas trop mal dans cet apprentissage. Je te souhaite plein de bonheur. Prend bien soin de toi. N’oublie pas que le travail de tout enfant est aussi de rassurer ses parents pour les aider à évoluer. Je suis heureux de découvrir la jeune femme qui éclot en toi et le nouveau père qui se présente à moi.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires