Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 23:51

Du 31 mars au 7 avril aura lieu les élections URPS (Union Régionale des Professionnels de Santé). Les URPS organisent la vie des soignants libéraux, signent les conventions avec les tutelles :  l’Etat et la CPAM.

Force est de constater que notre système de santé se dégrade. Il s’est soviétisé dans une dérive comptable et administrative qui transforme les patients en des consommateurs de soin et les soignants en employés de santé, un système où tout le monde est perdant et où  tout le monde est en souffrance frustrée et incompris. Cette dérive est notamment due aux conventions signées par les syndicats de soignants dans l’unique but de pouvoir toucher leur subvention. En effet, tout comme les partis politiques, les syndicats touchent une subvention financière en fonction du nombre de votant pour leur liste. La seule différence, et non la moindre, est que pour la toucher ils doivent signer la convention : ce que l’on appelle un conflit d’intérêt organisé par l’état. Je ne veux plus d'un système gérer par des apparatchiks!

Pour ma part, je suis médecin libéral. Ce métier je l’exerce avec âme et conscience en collaboration avec mes patients, les différents organismes et mes collègues. N’étant pas handicapé et en pleine possession de mes moyens je n’ai pas besoin de « tutelle » mais de pouvoir collaborer en bonne intelligence avec les différentes instances. Je ne souhaite pas être asservi, ni que l’on me dise comment je dois soigner et quels médicaments je dois prescrire. L’idée d’une rémunération à la performance à l’aide des ROSP me scandalise et est à l’encontre de mes valeurs. D’ailleurs, on a vu comment une rémunération à l’aide de subvention a paupérisé les agriculteurs. Les médecins tout comme les agriculteurs se suicident deux fois plus que la population générale. Or l’Etat et la CPAM Veulent de plus en plus réduire le paiement à l’acte pour développer le paiement en subvention et faire disparaitre ainsi la médecine libérale.

Je ne me retrouve pas dans le système de soin d’aujourd’hui. Je vois toutes les difficultés qu’à l’état à organiser la gestion de la crise du COVID après avoir épuiser les soignants juste avant Je vois comment tous les soignants sont infantilisés et humiliés en permanence. La moitié des médecins sont en burn out.

Je souhaite retrouver ma dignité et ma liberté d’exercice pour pouvoir l’exercer avec intelligence comme ma formation me l’a enseigné. Je souhaite pouvoir faire une médecine de qualité, justement rétribué, pour m’adapter aux situations cliniques de chacun.
De ce fait, j’ai choisi de m’engager dans ces élections avec le nouveau syndicat UFML (Union Française pour une Médecine Libre) auquel j’ai participé à sa création lors de la lutte contre la loi de santé promulgué par Marisol Touraine et le seul qui défend activement une médecine libre.

Chers confrères, cette année, les élections ont lieu par vote électronique. Ne perdez pas vos codes pour pouvoir voter. Merci de votre soutien. Je compte sur votre vote pour l’UFML.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à palabres
  • : Espace de créativité, d'échanges et de palabres sur la vie, les humains et la psychologie. Boite à trucs et astuces mais aussi à réflexions
  • Contact

Recherche

Liens