Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 19:00

Choses impensables et inimaginables il y a si peu, nous voilà tous confinés, contraints et coincés chez nous alors que nous avions tant de choses à faire, des études à suivre et des examens à passer. Comment s’organiser et trouver la motivation alors que les repères habituels ont disparu et que l’on doit cohabiter avec une famille, des amis ou des colocataires tout en gérant ses impératifs et ses émotions ?  Chacun d’entre eux a ses contraintes (des parents qui télétravaillent ou sans activité, des frères et des sœurs qui font école à la maison ou qui jouent autour de vous, des copains qui vous sollicitent pour jouer en ligne, faire des challenges, etc.). En plus, ce n’est ni le loft et ni une téléréalité, c’est notre réalité à tous aujourd’hui ! Comment faire pour mener des études tout en étant isolé et confiné ?

Voilà pourquoi, j’ai choisi de vous proposer quelques conseils :

Revenir dans la réalité du confinement

Tout d’abord, il est nécessaire d’accueillir cette expérience qui s’impose à nous. Cela nous demande probablement à de l’acceptation et à des renoncements pour négocier au mieux cette vague épidémique comme un surfeur négocie la vague qui se propose à lui.

  • Accepter, pour ne pas boire la tasse, permet de négocier sans s’enliser dans une lutte qui sera source d’angoisses ou de ruminations.
  • Renoncer à ce qui ne peut pas être aujourd’hui ou demain du fait du contexte, nous libère pour vivre ce temps présent.

Vos études et vos examens se passeront probablement différemment de la manière que vous avez prévue. Il est nécessaire de sortir de la colère, de la tristesse ou du défaitisme pour vous réancrer dans le présent et faire ce qu’il y a à faire.


Lors de la finale de la coupe d’Europe entre Toulon et Clermont, Clermont gagnait haut la main à la mi-temps. Johnny Wilkinson, ouvreur de Toulon et grand méditant, a pris ses co-équipiers sous les poteaux pour leur proposer de ne pas se laisser happer par le défaitisme pour se concentrer à chaque temps de jeu : action par action, passe après passe, plaquage après plaquage. Toulon a remonté progressivement pour gagner alors que Clermont se voyait déjà champion. Johnny Wilkinson a évoqué dans le journal l’Equipe que la pratique de la médiation l’avait aidé dans ce match à se recentrer dans le présent.

Comprendre comment vous fonctionnez.

Les études et les examens génèrent du stress. Le stress est nécessaire car il vous met dans états de vigilance pour vous permettre de donner le meilleur de vous-même. C’est un dopant interne. Le problème n’est pas le stress mais quand il y a trop de stress ou trop de réaction au stress. A l’inverse, un manque de stress aura un impact négatif sur vos performances. Pour mieux comprendre, comment fonctionne le stress et les émotions afin de ne pas paniquer devant ces expressions corporelles, je vous propose de regarder la vidéo suivante : https://www.youtube.com/watch?v=jLuVM9DEwFk

Organiser un emploi du temps et des rituels. Dans le confinement, il est très facile de glisser dans une désorganisation qui aura un impact négatif sur le moral, sur le stress et sur votre production scolaire. Aussi, faites-vous un emploi du temps pour structurer vos journées

Laisser de côté les objectifs qui risquent de vous créer une anxiété de performance, nourrir des jugements, des commentaires et des comparaisons qui vont nourrir votre anxiété au risque de vous paralyser (http://docteur-seznec.over-blog.com/2020/03/pourquoi-avons-nous-peur.html).

S’engager à faire le mieux possible chaque jour, sachant que le mieux d’aujourd’hui n’est pas forcément le mieux de demain. Les objectifs ne servent qu’à préciser le cap que l’on souhaite prendre. Il faut ensuite très vite se reconcentrer à ce que l’on a à choisir de faire à cet instant. Ecoutez la règle du chevalier dans les 4 accords toltèques https://www.youtube.com/watch?v=9AmEbXcbPGE

Cultiver la méthode Pomodoro. Il est parfois difficile de se mettre de se lever, de se mettre au travail et de se motiver. La méthode Pomodoro est une méthode où l’on coupe la difficulté en tranche pour que le travail soit digérable. On organise la journée en tranche de 25 mn suivi de 5 mn où l’on se lève, on s’étire ou on fait un peu de mouvement. Ensuite, on refait une nouvelle tranche de 25 mn et ainsi de suite. 25 mn c’est suffisamment long pour produire un travail et suffisamment court pour tenir la distraction et à l’envie de s’échapper dans une distraction. Au bout de 4 tranches de 25 mn, on s’offre une tranche de 25 mn de distraction pour téléphoner, pour bouger, respirer, faire de l’activité physique, regarder par la fenêtre et se vider la tête. http://www.pomodoro-technique.fr/telechargez-le-livre-gratuit-sur-la-methode-pomodoro/

Ne ratez pas une occasion de vous féliciter d’avoir appris une leçon, d’avoir résolu un problème ou d’avoir fini un chapitre.

Ne ratez pas une occasion de rire : c'est bon pour le morale. Sachez travailler mais aussi vous détendre.

Gare au numérique. Il est important de garder contact avec ses proches et ses camarades, d’écouter les informations et de jouer aux consoles lorsque l’on aime cela mais il est nécessaire de ne pas se laisser voler du temps par les écrans. Les écrans sont l’opium du peuple et peuvent vampiriser votre attention et malmener votre santé psychologique.

N’écoutez pas plus d’une fois par jour les informations au risque de nourrir de l’inquiétude, de vous stresser et de vous détourner de ce que vous avez à faire : prendre soin de vous et mener à bien vos études.

Accueillir et gérer ses émotions. Les examens et cette période peuvent être source de beaucoup d’émotions. Passer un examen est à la fois un contrôle de connaissance et une épreuve émotionnelle. Avoir des émotions est une bonne nouvelle. Cela veut dire que vous êtes bien vivant. Aussi, il est nécessaire de faire de la place à ces émotions. Par contre, vous pouvez agir pour réguler l’impact émotionnel et le volume émotionnel. Les émotions sont comme des vagues. Elles ont un début et une fin. Il est nécessaire de les laisser passer sans agiter au risque de boire la tasse.

Plusieurs outils à votre disposition.

  • Reprendre le contrôle respiratoire avec la technique : 1 temps d’inspiration et trois temps d’expiration. Pratique de la cohérence cardiaque. Téléchargez une application de cohérence cardiaque, elles sont gratuites.
  • Faire de la relaxation notamment en faisant des séances où l’on alterne des contractions et des relâchements musculaires sur différentes zones corporelles.
  • Pratique la vision mentale. Le cerveau ne sait pas faire la différence entre quelque chose d’imaginaire et de réel. Aussi, prenez le temps de vous projeter régulièrement en imagination dans un lieu apaisant et que vous aimez : mer, montagne, etc.
  • Pratiquer la méditation. La médiation ou la pleine conscience permet de faire la différence entre soi et ses pensées et soi et ses émotions afin de ne plus être esclave de cellesci. Cela permet aussi de muscler notre attention et d’apaiser notre mental qui s’use dans le stress.

Quel Emploi du temps au quotidien ?

  • Garder un rythme régulier : Heure de lever, de coucher et de repas régulières.
  • Une heure d’activité physique le matin. Il a été démontré que des jeunes qui pratiquaient de l’activité physique le matin avaient de meilleures capacités cognitives.
  • Faites vous un emploi du temps pour votre travail scolaire avec des temps dédiés à chaque matière.
  • Gardez bien contact avec vos enseignants et échangez régulièrement avec eux. Ils sont comme vous et ils ont besoin de lien et de retours pour s’adapter à ce contexte exceptionnel.
  • Faire toutes les heures des pauses méditatives ou respiratoire pour décrocher du mental. Ne pas hésiter à se mettre à la fenêtre régulièrement 5 mn pour respirer, contempler et sentir l’air, le vent ou le soleil.
  • Faire un sas de décompression d’une heure d’activité physique en fin de journée pour quitter le mental et revenir dans le corps. Le sommeil a besoin de ressentir un différentiel entre l’activité physique du jour et le repos du soir.
  • Faites le soir des apéros ou diner Skype avec vos amis ou votre famille pour cultiver votre réseau social sans abuser de toxiques.
  • Arrêtez les écrans une heure avant de vous coucher et laisser les dans une autre pièce que celle où vous dormez.

Redonnez du sens à cette période. Vous travaillez pour vos examens mais aussi pour planter des graines dans un avenir qui est encore incertain. Cultivez une âme de jardinier. Votre futur se nourrira de vos actions présentes.

Cette période est exceptionnelle. Le confinement durera probablement au moins trois mois. Nous devons cultiver une âme de marathonien pour tenir la distance.

Nous serons tous une saison chez nous. Chaque jour est une vie et c’est à nous de donner du sens à celle-ci. Cela sera notre aventure de vie. D’autres ont connu la conquête de l’ouest ou d’autres aventures. Ce qui les a aidés cela a été leur persévérance et leur engagement. Nelson Mandela a tenu en prison en s’appuyant sur le poème Invictus :

Dans les ténèbres qui m'enserrent
Noires comme un puits où l'on se noie
Je rends grâce aux dieux, quels qu'ils soient
Pour mon âme invincible et fière.
Dans de cruelles circonstances
Je n'ai ni gémi ni pleuré
Meurtri par cette existence
Je suis debout, bien que blessé.
En ce lieu de colère et de pleurs
Se profile l'ombre de la Mort
Je ne sais ce que me réserve le sort
Mais je suis, et je resterai sans peur.
Aussi étroit soit le chemin
Nombreux, les châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme.

William Ernest Henley (1843-1903)

Donc, dans cette période, je vous encourage d’être le capitaine de vous-même pour cheminer dans votre chemin scolaire en tenant la barre avec courage et fermeté.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à palabres
  • : Espace de créativité, d'échanges et de palabres sur la vie, les humains et la psychologie. Boite à trucs et astuces mais aussi à réflexions
  • Contact

Recherche

Liens