Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 00:49

Qu’est ce qui fait notre métier et que nous sommes des psychothérapeutes ?

Le monde des psy et des psychothérapies est vaste. On y retrouve à boire et à manger avec des personnes aux compétences et aux savoir  disparates. Psychothérapeutes, psychologues, psychiatres nous proposons à nos patients ou à nos clients nos services. Notre travail est souvent le fruit d’un apprentissage théorique, d’une connaissance médicale ou de techniques. Malgré tout ce savoir, nous avons rarement appris ce qui fait l’essence d’un travail psychothérapeutique. Nous avons rarement ralenti pour observer ce que nous faisons, ce que nous pratiquons et questionner notre travail et sa résonnance pour la personne qui nous consulte. Le travail de psychothérapeute n’est pas que la déclinaison d’un savoir ou l’application de techniques, c’est un art au service de la personne qui nous consulte et qui doit s’adapter à sa demande pour l’accompagner dans un chemin de vie qui l’amènera à nous quitter pour s’envoler plus léger et plus libre.

" Soyez patient en face de tout ce qu'il y a d'irrésolu dans votre cœur et essayez d'aimer les questions elles-mêmes. " – Rainer Maria Rilke

Irvin Yalom, psychiatre et auteur, a en son temps pris le temps de transmettre dans son livre « l’art de la thérapie » sa recette pour devenir psychothérapeute. Dans ce manuel, Irvin Yalom nous livre les conseils que l’on pourrait donner à un jeune psychothérapeute pour accompagner ses patients. Il construit une sorte d’inventaire libre et généreux à travers 85 thèmes se nourrissant de la thérapie existentielle : Le rôle essentiel de la relation, le dévoilement de soi, l’ici et le maintenant ou l’importance des rêves. Irvin Yalom explore les différentes approches, pratiques, philosophiques ou émotionnelles présentes dans toute thérapie. 
Ainsi le patient comme le psy pourront-ils en tirer un enseignement précieux – une meilleure appréhension de la complexité et de l'incertitude qui sous-tend l'entreprise thérapeutique. 

Savoir comment faire et l’appliquer et mettre toutes ces connaissances en musique est un pas difficile à franchir. C’est pour cette raison que j’ai choisi de coordonner un livre s’intitulant « ACT, applications thérapeutiques » qui plonge le lecteur au sein de la consultation en suivant pas à pas chaque thérapeute au fil des consultations. Les échanges significatifs et les techniques utilisées sont partagés dans cet ouvrage qui ouvre les portes des cabinets pour s’immiscer dans l’intimité de la relation thérapeutique.

Jeanne Siaud-Facchin franchit une nouvelle étape dans son dernier livre « S’il te plait, aide-moi à vivre » en interrogeant pleinement, sans aucune fausse pudeur, l’intention et l’ambition d’une psychothérapie. Elle nous transmet avec honnêteté, authenticité et enthousiasme ce qu’elle a appris, compris et reçu de la part de ces patients pour affiner et faire murir son expertise. En effet, un professionnel observe, évalue et fait évoluer son approche psychothérapeutique avec flexibilité et créativité, tout en se nourrissant de toutes les approches qui lui sont utiles pour accompagner au mieux les patients qui viennent le voir en détresse et qui aimerait qu’on les aide à vivre avec leurs maladies, leurs souffrances ou leurs problèmes. Un psychothérapeute est un sherpa qui fait un travail d’ombre plein d’amour et de bienveillance au service des patients pour les aider à poursuivre leur chemin de vie. Jeanne Siaud-Facchin vante l’intérêt et l’utilité d’une psychologie engagée, dynamique, constructive, vivante, pro-active, audacieuse, efficace, une psychologie proche de ce que chacun à besoin. Pour elle, la nouvelle psychologie se doit d’être intégrative et pensée au service des patients.

Le savoir en psychologie est désormais riche des neurosciences, des recherches dans les laboratoires de psychologie, d’années d’expérience pour que nous sortions de carcans et que nous ne pratiquions pas notre métier au service d’églises ou de chapelle mais que nous nous engagions dans la vie avec nos patients. Aussi, je propose à tous les psychothérapeutes de ralentir pour observer et interroger leur métier et leurs savoir-faire pour les examiner avec curiosité et les faire éventuellement évoluer avec douceur et bienveillance tout en partageant avec d’autres collègues leurs réflexions et observations afin de construire la psychologie d’aujourd’hui et qui fera les racines de la psychologie de demain.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à palabres
  • : Espace de créativité, d'échanges et de palabres sur la vie, les humains et la psychologie. Boite à trucs et astuces mais aussi à réflexions
  • Contact

Recherche

Liens