Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 22:24

Septembre, les vacances sont finies pour presque tout le monde. Les enfants ont fait leur rentrée scolaire. Pour nous aussi, septembre peut être aussi une rentrée… mais vers où, dans quel monde et dans quel environnement ? C’est à nous de choisir en fonction des comportements que nous adopterons aujourd’hui !

La rentrée signifie pour les enfants un changement de classe et de niveau. C’est aussi l’apprentissage de nouveaux comportements et de nouvelles connaissances pour grandir, trouver sa voie et tisser son chemin de vie. Pour les adultes, septembre peut aussi être une rentrée qui permet de choisir d’adopter de nouveaux comportements plus adéquats et plus fonctionnels en fonction de la vie que l’on souhaite avoir et du monde que l’on veut côtoyer.

Notre monde est en évolution permanente. Beaucoup de choses vont beaucoup mieux et se sont améliorés. Le niveau de vie dans le monde n’a jamais été aussi bon. La mortalité infantile n’a jamais été aussi basse. Dans l’histoire, c’est la période où on a le moins de mort dues à des guerres ou des maladies. La qualité de vie dans toutes les zones de la planète n’a jamais été aussi bonne. Pourtant, il existe de nombreux sujets qui restent difficiles, voire insupportables : la guerre, l’intolérance entre les peuples et les religions, l’extrémisme, la façon dont nous prenons soin de la planète, l’extinction de certaines espèces, l’alimentation industrielle avec un abattage massif d’animaux dans des conditions très discutables, quand cela n’est pas atroces, la liberté d’être, de s’exprimer, de penser et d’être différent, de croire, la qualité et la façon dont nous sommes gouvernés, etc. On pourrait faire une très longue liste de choses qui chagrinent beaucoup d’entre nous et qui peuvent être douloureuses, voire dramatiques.

Ce qui est particulier en cette rentrée, contrairement à d’autres époques, c’est que grosso modo, les humains ont à leur disposition la connaissance suffisante pour savoir comment prendre soin de la planète, des gens, des animaux, des relations entre les hommes, etc. Cette connaissance n’est d’ailleurs pas toujours bien partagée. La mondialisation met côte à côte des personnes avec des niveaux de connaissance et de compréhension disparates ce qui est source d’incompréhension, de tension et de violence.

A notre époque, on ne peut plus dire, contrairement à d’autres époques, que l’on ne savait pas ou que l’on ne pouvait pas savoir. Ces connaissances sont à notre disposition.  De plus, on a pu observer que les changements n’arriveront pas d’une autorité, d’un gouvernement, d’une société paternaliste ou maternante. Les sociétés modernes ont progressé techniquement mais patinent humainement car elles sont trop centrées sur l’économie et la croissance avec une vision court-termiste.

Aussi, les changements et les évolutions que nous voulons ne viendront probablement jamais de quelqu’un d’autre. Il nous faut aussi renoncer au grand soir car les révolutions sont sources de violences et de ressentiments qui génèrent des effets boomerang destructeurs et qui éloignent de l’objectif initial.

Dans notre société moderne, nous sommes libres mais plutôt seul. C’est donc à chacun d’agir paisiblement à travers des actes concrets et significatifs pour être en adéquation avec le monde que l’on souhaite. Par exemple, si nous souhaitons un espace public propre. Il est illusoire d’attendre que les gens qui polluent stoppent leur comportement, qu’ils soient suffisamment sermonnés pour qu’ils changent leur comportement ou qu’une autorité (étatique ou autre) nettoie l’espace publique pour nous. C’est à chacun de s’engager dans des comportements pour avoir un espace propre comme ramasser chaque jour gratuitement et généreusement pour la communauté et la planète quelques déchets. C’est dans cet objectif que le 15 septembre 20018, comme depuis quelques années, il y aura un élan collectif pour nettoyer les espaces publiques.

Ces comportements que nous avons la liberté de choisir nous permettent d’être activement au contact de qui peut nous être précieux.

Je pratique la thérapie ACT qui est une thérapie de l’acceptation et de l’engagement appartenant aux thérapie comportementales et cognitives. Dans l’esprit de cette thérapie, nous avons à observer et à accueillir que la vie ne se présente pas toujours comme on le voudrait. Par contre nous avons le choix entre nous plaindre et lutter contre cela au risque de se créer une double peine ou d’avoir des comportements engagés dans la direction de ce qui nous est précieux, c’est-à-dire ce qui est important pour nous et qui correspondent à nos valeurs.

En cette rentrée, la question se pose donc de savoir quelle vie et quel monde voulons-nous ? Voulons nous avoir des comportements bienveillants envers nous, les autres, les animaux, la planète malgré les différences de cultures et de pensées ? La réponse à cette question n’est pas un discours qui viendra se rajouter à tant d’autres ou à de nouvelles plaintes. La réponse à cette question seront les comportements observables et significativement que nous choisirons d’avoir gratuitement et généreusement pour nous, pour les autres, pour l’environnement, pour les animaux et pour la planète.

Aussi, je vous interroge : quels engagements concrets compter vous avoir en cette rentrée ? Notre futur se construit à partir de nos comportements présents. Nous sommes tous responsables de notre communauté, de notre espace et de notre planète.

 

Agissons ! Il est temps et nécessaire de rentrer dans le monde que nous voulons. Contrairement à l’école, il n’y a pas de redoublement ni de rattrapage.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à palabres
  • : Espace de créativité, d'échanges et de palabres sur la vie, les humains et la psychologie. Boite à trucs et astuces mais aussi à réflexions
  • Contact

Recherche

Liens