Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 17:44

La veille d’un grand jour est un moment particulier. En ce qui nous concerne, nous sommes la veille du match de football France – Australie qui débutera la campagne française de Russie pour cette coupe du monde 2018.

Ce jour d’avant amène chacun à une confrontation à la réalité. Le grand jour arrive et il n’est plus temps de se raconter des histoires. Cet instant est une confrontation avec soi et avec l’être humain que l’on est. Ce moment est propice à une montée en puissance du corps et de l’esprit pour devenir le guerrier pacifique[1] qui surmontera l’épreuve avec honneur et panache, et qui fera de nous, peut-être, un héros de notre vie. Vivre un combat est un moment fort dans l’histoire d’un être humain.

Cependant, l’épreuve de la réalité risque aussi de révéler les fragilités de chacun, les petits arrangements dans la préparation, les manquements ou les petites médiocrités que certains ont pu avoir et qui pourront claquer à la figure à travers un résultat éventuellement décevant.

Aussi, cette veille est source de pensées et d’émotions qui peuvent déborder les participants de cette épreuve.

Leur attention peut être happé par des événements du passé source de tristesse ou de colère. Cela peut être l’occasion de ressasser des erreurs ou des accidents qui ont pu entraver la bonne préparation ou alimenter le doute. La machine à penser des joueurs peut générer des pensées hameçons qui les happeront vers des ruminations ou générer un syndrome de l’imposteur.

Leur attention peut aussi être attiré vers le futur, en l’occurrence le lendemain, avec des pensées hameçons en tout ou rien : est-ce que je vais être à la hauteur, est ce que je ne vais pas me blesser, est-ce que l’on va gagner. Toutes ces pensées, en tout ou rien, sont sources d’anxiété qui vont distraire les joueurs du moment présent et de leur engagement dans ce qu’ils ont à faire

Ce type de pensées, nourries par l’émotion de l’événement, sort les individus du jeu pour devenir des commentateurs de l’événement. Or, ce n’est pas ainsi que l’on joue au football et que l’on gagne éventuellement.

L’enjeu pour ces joueurs est de vivre et d’explorer avec curiosité ce moment de l’avant en se concentrant sur les sensations corporelles et en renforçant l’appartenance à un collectif et à des valeurs qui vont les portées.

Les lycéens qui sont aussi dans les jours avant du bac vivent aussi la même situation. C’est pour cela que l’on dit que la moitié du bac est une histoire de travail et d’apprentissage et que l’autre moitié est une histoire de psychologie. Des bons élèves échouent parfois au bac car ils n’ont pas su surmonter l’épreuve psychologique alors que des médiocres, ne se posant pas de questions, réussissent celui-ci.

Notre histoire de France comporte aussi une veille célèbre. Il s’agit de la veille de la bataille d’Austerlitz. Lors de cette veille, les soldats n’avaient aucune idée de leur futur. D’ailleurs, pour nombre d’entre eux, il risquait d’être mortel. Penser à l’avance aux risques du lendemain aurait été source d’une terrible angoisse qui les auraient empêchés de combattre. A cet instant de l’histoire, penser aurait été source de souffrance. Aussi, que restait-il à faire lors de ce moment suspendu avant un futur très incertain ? Des soldats ont choisi de vivre pleinement cet instant de veille en faisant ce qui était important pour eux. Ils ont allumé des feux qui ont illuminé la nuit et se sont regroupés pour partager ce qui leur importait. Aussi, de façon, assez surréaliste, certains vont parler de poésie et de théâtre. Napoléon parle de Corneille. On évoque l’Egypte et les rêves de du Général Bonaparte.

Napoléon fit une dernière tournée du bivouac de ses soldats qui le saluèrent avec enthousiasme avant de se retourner s’endormir.

Plaige : "L'Empereur, à pied, accompagné du prince Berthier et de deux ou trois officiers généraux, visitait la ligne. Des soldats pour éclairer sa marche s'avisèrent d'éclairer (sic) des poignées de paille et de les agiter autour de sa personne en criant "Vive l'Empereur". En un instant ils furent imités de toute l'armée et l'illumination devint générale. Cette scène est aussi difficile à peindre qu'à décrire, il faut en avoir été témoin pour s'en faire une juste idée : cent mille hommes, campés sur une ligne de deux lieues, portant chacun dans leurs mains des torches de paille et les renouvelant aux dépens de leur bivouac lorsqu'elles étaient brûlées"

Barrès : "Peu de temps après, l'Empereur vint à notre bivouac, pour nous voir ou pour lire une lettre qu'on venait de lui remettre. Un chasseur pris une poignée de paille et l'alluma pour faciliter la lecture de cette lettre. De ce bivouac, l'Empereur fut à un autre. On le suivit avec des torches allumées pour éclairer sa marche. »

Beauval : "L'écho des vivats retentit jusque dans le camp ennemi. Là, tout était morne et silencieux ; on écouta sans doute, on chercha à interpréter cette réjouissance nocturne, ce hourra français précurseur du combat. Il ne révéla que trop la confiance d'une armée dans son chef et dans son lendemain."

Ségur : "Les Russes, dit-on, s'imaginèrent que nous brûlions nos abris, ils crurent que nous allions nous retirer ; leur présomption s’en augmenta."

 

Ce moment de partage et de communion a probablement participer à la force collective qui permis la victoire.

Lors d'une veillée d'arme, il n'est plus le temps de discuter et de penser. Il est le temps de se rassembler et d'être là, bien présent à ce temps savoureux à vivre : la veille.

Lors de grands moments, comment avez-vous appréhender cette veille ? Comment les joueurs de l’équipe de France vont le faire ? Comment Didier Deschamps va gérer ce moment. Fera-t-il, tel Napoléon, un tour de chambre pour visiter chacun ?

 

[1] Dan Millman : le guerrier pacifique

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog à palabres
  • : Espace de créativité, d'échanges et de palabres sur la vie, les humains et la psychologie. Boite à trucs et astuces mais aussi à réflexions
  • Contact

Recherche

Liens