Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 15:23

 

Forrest dit que la vie est comme une boite de chocolats : "on ne sait jamais sur quoi on va tomber". En voilà une belle maxime ACT (thérapie de l'acceptation et de l'engagement). En effet, cette phrase nous encourage à faire avec ce qui se présente à nous dans l'instant. L'anticipation anxieuse n'est pas fonctionnelle puisqu'à preuve du contraire personne ne sait lire l'avenir. En outre, ce n'est pas parce aujourd'hui, on fait une mauvaise pioche que cela oriente définitivement notre vie. Pour faire changer la donne, il suffit de repiocher! C'est une très belle image contre la construction de scénarios catastrophes. En outre, c'est dans l'action (en repiochant dans la boite de chocolats ou en agissant dans la vie) que l'on a des chances de générer une situation plus favorable. C'est en s'engageant vers ce qui est important pour soi que l'on construit un futur plus en adéquation avec soi.

Une image similaire est cette autre maxime "tous les gagnants au loto ont joué au loto"! En jouant à la vie, on ne peut pas être sur de gagner à chaque fois. Il y a par principe toujours un risque de perdre ou d'être confronté à un évènement désagréable comme un chocolat que l'on apprécie peu. Par contre, il est intéressant de différencier un évènement désagréable, frustrant, agaçant d'un évènement grave. En effet, si on ne mange pas n'importe quoi et que l'on fait attention aux règles de péremption, on a peu de risque de consommer un chocolat avarié et de tomber malade, ce qui pourrait être grave. De même, dans la vie, si on ne fait pas n'importe quoi et que l'on suit les règles usuelles, on a peu de chance d'être confronté à un évènement grave. C'est-à-dire à un événement qui met en péril notre vie, qui est source de maladie ou d'handicape. On a juste le risque d'être confronté à un évènement désagréable, frustrant, agaçant ou avec lequel on est en désaccord. En outre, ceci personne ne peut véritablement le contrôler ou l'éviter, autant l'accepter. Par contre, il est nécessaire de bien informer notre cerveau émotionnel de cette différence afin qu'il ne sur-réagisse pas.

Jouer à la vie, c'est comme consommer une boite de chocolat. On ne sait pas sur quoi on va tomber mais en choisissant un chocolat on accepte le risque de consommer un chocolat pas à notre gout, décevant ou frustrant. S'engager dans la vie est accepter ce qu'elle nous propose et composer avec en fonction de ce qui est important pour nous tout en maintenant le cap.

Une autre chose remarquable que fait Forrest est de courir lorsqu'il apprend qu'il va être papa. Cette annonce est source d'une émotion. La fonction d'une émotion est de nous informer qu'un besoin n'est pas satisfait et de nous procurer de l'énergie afin d'avoir une action engagée pour satisfaire ce besoin. Face à une bête féroce, la peur m'informe que mon besoin de sécurité n'est pas satisfait et elle me donne l'énergie pour courir plus vite et me protéger. Comme Forrest, du fait de son niveau mental, ne peut conceptualiser ce qu'il ressent. Il utilise littéralement l'énergie de cette émotion pour en faire un acte moteur : courir. Comme l'émotion qu'il ressent est importante par le bouleversement que cette annonce engendre et qu'il n'a pas d'autres alternatives pour purger son énergie (déplacement, sublimation, etc.), il va courir très  longtemps. Il s'arrêtera de lui-même très simplement lorsqu'il observera qu'il n'a plus aucune raison de courir, toute l'énergie émotionnelle étant évacué. Il décide donc de rentrer à la maison. L'activité physique est un très bon moyen de purger l'énergie que nous procure nos émotions. Quand la tension en nous est trop grande, plutôt que d'avoir recours à un comportement absurde pour nous apaiser (boire, manger, s'arracher les cheveux, s'énerver, frapper, etc.) autant courir comme Forrest en faisant le tour du pâté de maison ou faire quelques pompes ou abdominaux. Ce principe était autrefois utilisé dans les asiles psychiatriques. Ils étaient situés dans de grands parcs. Aussi, quand un patient s'agitait et s'énervait, il partait impulsivement dans le parc pour parfois essayer de fuguer. Le temps de traverser le parc, la tension était retombée et il revenait apaisé dans son pavillon. Malheureusement, on a fermé beaucoup d'asiles et de trop nombreux patients terminent désormais en prison.

Dans ce film, il est intéressant d'observer la réaction des personnes qui observent Forest courir. Embarqués par leur imaginaire, ils se racontent une histoire sur le sens de cette course. Il est amusant comment de fil en aiguille, ces pensées projectives construisent des croyances qui vont jusqu'à un mouvement populaire. Notre cerveau associatif stimulé par notre cerveau émotionnel nous pousse à nous raconter des histoires sur ce qui nous entourent source d'interprétations fallacieuses et d'un rationalisme morbide. Il est parfois intéressant de ralentir afin d'observer ce qui est une réalité ou issu de notre imaginaire. Ce travail est la "défusion" des thérapies ACT.

Je ne sais pas si Forrest Gump est un bon film mais en le revoyant, je l'ai trouvé instructif et vous? Aimez vous les chocolats?

 

http://www.l-arret-creation.com/les_ateliers/index.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe seznec
commenter cet article

commentaires

lee99 22/02/2015 18:37

voir le film
http://www.aflamizik.com/film-streaming/forrest-gump-streaming-20-1873.html

Film streaming 08/05/2014 21:45

meilleur film bon courage