Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 10:49

L’hôpital est devenu une immense machinerie folle et coûteuse qui a oublié en chemin le malade.

On y parle de processus et de moyen pour appliquer des processus mais plus des patients. Voici une histoire ubuesque mettant en scène les arcanes administratives tel des Shadoks.

 

La Pitié-Salpêtrière est un hôpital grand comme un quartier de Paris. Certains patients ont besoins de sismothérapie pour traiter leur pathologie. Ces soins nécessitent une anesthésie de courte durée qui se pratique en salle de réveil. Cette salle se situe à environ 400 m du service de psychiatrie. Jusqu’à présent le service de psychiatrie faisait appel aux ambulances de l’établissement pour faire le transport. Pour le retour, le temps de mobiliser les ambulances, les patients attendent environ deux heures. Pendant cette attente les patients et les infirmiers psychiatriques accompagnant sont coincés en salle de réveil. En outre, ces séances ont lieu pour les patients deux à trois fois par semaine environ sur deux à trois semaines. Cette organisation est coûteuse en temps et en moyen humain et est surtout peu confortable pour les patients.

Un surveillant a réussi l’exploit d’obtenir une voiture pour le service de psychiatrie afin de faire le transport. Pensez-vous que le problème soit résolu ? Non, il ne fait que commencer pour se faire absorber dans la folie administrative !

En effet, c’est bien beau d’avoir une voiture mais qui va la conduire ? Qui est compétent pour la conduire ? Quid de la responsabilité en termes d’assurance ? Personne ne veut prendre un risque en la matière. De nombreuses réunions ont lieu qui consomme du temps et qui monopolise du personnel qui ne sera pads au lit du patient.

Finalement, un infirmier se propose quoiqu’il en soit de conduire la voiture.  Belle initiative mais qui va le remplacer pendant son absence du service pour être sur le chemin de la salle de réveil et comment va-t-on faire quand il n’est pas là ?

Je vous laisse imaginer combien cette logique administrative coute en temps et en argent avec ces nombreuses réunions qui ne trouveront jamais de solution. Quant à la voiture, elle n’est toujours pas fonctionnelle. Combien elle coute inutilement ?

Cet exemple montre comment la logique administrative a quitté le sens commun. L'administration est devenue un cancer qui crée des sables mouvants qui absorbent les soignants. Les patients sont oubliés en chemin.

Combien de morts ou de pathologies seront directement liées à cette impasse idéologique digne du château de Kafka ? 

Ce phénomène ne touche pas que la santé. Des histoires identiques, on en trouve dans l'éducation nationale, la justice, l'agriculture... On vit une époque formidable disait Pierre Desproges...

 

 

 

 

 

 

Une petite dernière pour la route concernant cet hôpital : L'hôpital de la Pitié Salpêtrière est rattaché à l’hôpital Charles Foix situé à quelques kilomètres de là. Si deux patients du même service doivent se rendre dans l’autre hôpital, ils ne peuvent pas prendre le même véhicule selon le règlement. Aussi, si deux patients se rendent dans le même temps dans l'autre hôpital, cela nécessitera deux VSL...

Aussi, qui coûte de l’argent au pays et aux citoyens ? Les médecins avec leur consultation à 23 euros ou l’administration ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe seznec
commenter cet article

commentaires