Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 09:26

En cette veille de Noel mon cœur saigne et ma tête hurle de ce que je vois et de ce que je sais des atrocités qui ont lieu en Syrie ou ailleurs. Outre ma colère sans fin sur la barbarie des hommes qui continue à s’exprimer à ce stade de notre civilisation, je suis en colère de ce théâtre de l’horreur auquel je dois assister passivement.

En effet, toute mon enfance, j’ai été nourri par l’horreur de la deuxième guerre mondiale, du génocide des juifs, des homosexuels et des tsiganes ponctués par des « plus jamais cela », par le courage de la résistance, de l’engagement de civils venant de toute l’Europe au secours de l’Espagne. Comme beaucoup, j’ai eu un regard critique et réprobateur, si ce n’est plein de jugements, envers la collaboration. Enfant, je me suis fantasmé comme un héros sauvant des juifs ou partant en Espagne dans un élan romantique.

La société moderne nous fait passer du journal de vingt heures, de l’exode de familles de migrants, des bombardements aux films de guerre, à stars wars ou aux jeux meurtriers sur console comme Call of Duty. Je gobe tout cela ne bougeant pas significativement le bout du petit doigt. Cette proximité provoque une confusion facilitant le déni qui entrave la prise de responsabilité. C’est juste insupportable !

Me voilà adulte au XXième siècle, assis dans mon canapé entrain de visionner ce carnage sans pouvoir faire quoi que cela soit. Il est en effet pour moi difficile de faire quelque chose devant un conflit que je comprends mal. Il est difficile d’identifier les bons et les méchants car les guerres d’aujourd’hui ne sont plus dichotomiques. Il est difficile de savoir où agir car la guerre a lieu au moyen orient mais je ressens que nous les occidentaux nous, avons une part de responsabilité dans la façon dont nous avons gouverné la mondialisation et dont nous jouons du monde comme une partie d’échec. Il m’est difficile d’agir car j’ai du mal à me représenter à avoir une action significative en partant en lutte avec mon fusil face à la puissance des armes actuelles. J’ai du mal à imaginer qu’un sacrifice quelconque de ma part puisse avoir une action significative en dehors de faire de la peine à ma famille. J’ai du mal à m’imaginer quittant mon confort et ma famille pour aller guerroyer je ne sais où et comment.

Cette situation me renvoie une image de médiocrité. Me voilà assis au spectacle intolérable de ma passivité ou de mon impuissance. En effet, depuis la deuxième guerre mondiale, nous savons ! Or si le barbarisme auxquels les pays ayant pris part à ce conflit du XXième siècle participent directement ou indirectement à la situation actuelle, il n’y a aucune excuse possible. Cela veut dire qu’il n’y a pas eu de progrès et que nous sommes incapable de progrès, que toutes nos actions et nos paroles depuis ont été vaines. Finalement, quel est la crédibilité et la légitimité de tous les discours et toutes les politiques depuis 1945 si c’est pour arriver là ? Je ne ressens que le grotesque de nos vies et la honte. J’imagine le jugement de nos enfants. Ils auront bien raison. Quel miroir de notre médiocrité ! Quel reflet abject de nous-mêmes ! Cette honte nous informe que nous voici au ban des valeurs d’humanisme et de civilisation que nous gargarisons régulièrement. Est ce genre de personnes que nous voulons être? Pas moi. Et pourtant, je ne sais quel chemin prendre aujourd'hui.

Il me semble urgent que chacun de nous, nous réveillons pour reprendre en main notre vie pour sortir de ce barbarisme. Cela commence probablement par des actions significatives dans notre quotidien à chaque instant.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe seznec
commenter cet article

commentaires

avraham 18/12/2016 08:45

votre cri d impuissance et presque de desespoir s entend de loin. Je pense qu il faut appofondir cette reflexion /
en effet a priori ces evenements atroces nous depassent et notre tendance est de se demobliser voire de se desinterresser / et portant en effet cela n est pas une solution ikl faut au contraire avertir reflechir avec le bon sens avec la morale et la liberte qui reste entre nos mains.

le blog à palabre 18/12/2016 15:15

nos actions dans notre quotidien au contact de ce qui est important semble la seule perspective pour l'instant. Si chacun agit en cohérence avec ses valeurs humaines, une boule neige peut se faire.
Cela demande parfois à éteindre la télévision pour ne pas être prisonnier du spectacle télévisuel