Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 11:01
Carnet de grève : Les médecins ou la compagnie des chiens

Les salariés mécontents font grèves et manifestent. Parfois, ils font des blocages de leur usines et font mine de séquestrer quelqu'un. Ils vont même jusqu'à bruler des pneus ou à menacer de déverser des produits chimiques mais on ne vois jamais de salariés s'en prendre à leur outil travail ou détruire leur usine, car cet acte serait un équivalent suicidaire symptôme d'une immense souffrance.

Nous les médecins, nous grognons de temps en temps car nous sommes les grognards de la république. N'oublions pas que l'internat a été créé par Napoléon. Plus rarement nous manifestons. Par il nous est impossible de faire un blocus de notre entreprise ou de nous en prendre à nos patients. C'est impossible pour nous de faire quoique cela soit volontairement de délétère à nos patients. Nous ne pouvons pas faire de mal. C'est pour cela qu'il est très difficile pour nous de manifester notre mécontentement ce d'autant que nous avons un exercice professionnel de plus en plus isolé avec de moins en moins de temps pour penser, pour nous (de plus en plus de patients, de tâches administratives, de contraintes… La litanie commence à être connue) ou pour notre famille.

Alors une grève des soins comme pour ce noël 2014, c'est un événement extraordinaire! Cela signe le désespoir d'une profession qui n'arrive plus à se faire entendre et à se faire considérer. Pourtant nous sommes de bons chiens garant de la santé de nos citoyens. Nous ne demandons pas grand-chose : de l'affection, de la reconnaissance, de la considération et de la liberté pour faire notre métier de chien.

Mais nous avons une nouvelle maîtresse, Mme Touraine, qui ne nous aime pas. Elle passe son temps à vouloir nous enchaîner, à nous donner moins à manger, à nous battre, à nous dénigrer, à nous dire de nous taire. Une vraie fouetteuse! Elle a réussi à nous pousser à bout de notre masochisme qui fait parti de notre métier. Car pour être médecin, il faut avoir une certaine propension au masochisme pour souffrir pour nos patients, penser à eux, être si dévouer et accepter que la CPAM nous fasse l'aumone et nous gronde en permanence en nous traitant de mauvais chiens!

La loi santé avec le tiers payant est une muselière inacceptable. Alors attention Mme la ministre, il faut prendre garde d'un chien qui se rebelle contre son maitre! Nous n'allons nous contenter de gueuler… Nous sommes des chiens mais nous n'avons pas de dieu ni de maître, juste un serment d’Hippocrate qui nous demande de tout faire pour garder notre indépendance.

https://www.facebook.com/video.php?v=10203006532097411

Nous sommes programmés pour faire de notre mieux.

NOUS SOMMES DES CHIENS et les chiens, quand ils sentent la
compagnie,
Ils se dérangent et on leur fout la paix
Nous voulons la Paix des Chiens
Nous sommes des chiens de " bonne volonté "
El nous ne sommes pas contre le fait qu´on laisse venir à nous
certaines chiennes
Puisqu´elles sont faites pour ça et pour nous

Nous aboyons avec des armes dans la gueule
Des armes blanches et noires comme des mots noirs et blancs
NOIRS COMME LA TERREUR QUE VOUS ASSUMEREZ
BLANCS COMME LA VIRGINITÉ QUE NOUS ASSUMONS
NOUS SOMMES DES CHIENS et les chiens, quand ils sentent la
compagnie,
II se dérangent, ils se décolérisent
Et posent
leur os comme on pose sa cigarette quand on a quelque
chose d´urgent à faire

Même et de préférence si l´urgence contient l´idée de vous foutre
sur la margoulette
Je n´écris pas comme de Gaulle ou comme Perse l
JE CAUSE et je GUEULE comme un chi
en

JE SUIS UN CHIEN

Le Chien - Léo Ferré

https://www.youtube.com/watch?v=52zpJXcRgiU

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe seznec
commenter cet article

commentaires